Dijon, ville solidaire

La crise de la Covid-19 a démontré que la santé de chacun dépendait de la solidarité de tous. Pour prévenir la crise écologique, cette solidarité doit s’exprimer dans toutes les directions : logement, transport, monde du travail, famille, handicap et pour toutes les générations.

Logement

Le confinement que nous avons subi 8 semaines durant a démontré s’il en était besoin à quel point les conditions de logement étaient déterminantes dans nos existences. La solidarité s’exprime donc par :

Dijon ville solidaire
  • Permettre aux plus modestes de se chauffer l’hiver, de supporter les canicules l’été, en engageant un grand plan de rénovation thermique, énergétique et phonique des logements à destination de l’habitat social mais également des copropriétés dégradées.
  • Faire baisser le coût d’achat des logements, en créant un organisme foncier solidaire, permettant l’économie du coût d’acquisition des terrains et, dans le même temps, favoriser l’émergence d’autres formes d’habitats, de type coopératif.
  • Réduire les inégalités et ajuster la facture des habitants en fonction de leurs revenus, en instaurant une tarification sociale de l’eau et de l’énergie.
  • Rendre accessible aux foyers modestes l’achat de produits bio et locaux grâce à un concept qui fonctionne ailleurs.
  • Favoriser la remise sur le marché des logements vacants
  • Favoriser la cohabitation dans le logement social et privé par une incitation aux bailleurs et un soutien aux associations qui la favorisent.
  • Augmenter le nombre d’hébergements d’urgence pour les sans-abri
  • Appliquer le principe d’accueil inconditionnel : les dispositifs d’hébergement d’urgence et d’accès aux besoins de base à destination des personnes en grande précarité seront ouverts à tous les migrants

Transport

  • Diminuer le coût des transports :
  1. mise en place de zones de gratuité sur Valmy et le campus,
  2. soutien au co-voiturage et à l’auto-partage dans l’ensemble des quartiers et des communes de la métropole,
  3. réduction significative du coût de l’abonnement pour les étudiants,
  4. lancement d’une étude d’impact de la gratuité pour les scolaires.
  • Développer les services vélos au plus près des arrêts de transport en commun, et nous étudierons le prolongement du tramway.

Lutte contre l’exclusion du monde du travail

  • Soutenir les initiatives « Territoires Zéro Chômeur Longue Durée »
  • Appuyer les structures d’insertion par l’activité économique
  • Renforcer le dialogue entre les structures d’insertion des chômeurs longue durée et les entreprises afin de favoriser les passerelles vers l’emploi durable (via Créativ’)

Jeunesse et familles

  • Créer une maison d’accueil temporaire des enfants (24h/24h) afin de permettre aux parents, aux mères et pères isolés de pouvoir souffler, de quelques heures à quelques jours, lors d’évènements particuliers de la vie.
  • Créer un maillage de « Rues des enfants », en co-construction avec les familles, pour que l’espace public devienne un espace de convivialité avec des jeux mobiles et ludiques ainsi que du mobilier urbain conçu pour et par les enfants.
  • Soulager les aidant.e.s qui prennent soin de leurs aînées par la mise en place d’un dispositif Halt’répit et Répit à domicile
  • Améliorer les conditions de vie des étudiants, en partenariat avec l’université et le CROUS, en travaillant sur trois de leurs priorités :
  1. le logement, en lien avec les bailleurs sociaux et privés de la métropole,
  2. l’alimentation, avec plus de bio au restaurant universitaire,
  3. le transport, avec l’amélioration de la desserte du Campus par le tramway et des aménagements cyclables desservant l’université.
  • Abaisser de façon significative le coût de l’abonnement mensuel Divia pour les étudiants.
  • Améliorer le quotidien de nos enfants, en lien avec les parents et les équipes éducatives, en adaptant les écoles aux épisodes de canicule en isolant les bâtiments, en supprimant le bitume des cours d’école et en le remplaçant par des potagers, des arbres, des aires de jeux nature,…
  • Proposer une “garderie mobile” pour favoriser la participation des parents à la vie citoyenne (conseil de quartier, conseil d’écoles,…)

Faciliter la vie des personnes handicapées

  • Offrir aux parents d’enfants porteurs de handicap un lieu d’accueil via la « maison d’accueil temporaire des enfants » ouverte 24h/24.
  • Favoriser l’accessibilité des personnes handicapées, des enfants et des séniors, en développant les infrastructures collectives et les équipements adaptés.
  • Améliorer la coordination de l’accueil, prise en charge, suivi, accompagnement des enfants, des adolescents, des adultes, de leur famille et de leurs proches, en créant un pôle handicap avec l’ensemble des acteurs, associations, institutions, parents.

Pour une ville de solidarité intergénérationnelle

  • Renforcer les liens entre les générations par l’encouragement de la transmission du savoir et de l’expérience : échanges de bonnes pratiques écologique, colocation intergénérationnelle, participation des séniors aux temps scolaires et periscolaires, intervention de jeunes dans les établissements de personnes âgées
  • Rendre accessible l’informatique pour tous : afin de lutter contre la fracture numérique, nous renforcerons les lieux proposant des dispositifs d’accompagnement et de formation gratuits dans tous les quartiers. Nous développerons le réseau des aidants numériques.

CLIQUEZ ICI POUR DECOUVRIR NOS PROPOSITIONS POUR UNE VILLE AU SERVICE DE SES HABITANTS

CLIQUEZ ICI POUR DECOUVRIR NOS PROPOSITIONS POUR UNE VILLE ADAPTEE AU XXIème SIECLE