Parce qu’une ville appartient à ses habitants …

Insertion solidarité

En impactant fortement nos modes de vie, la période de confinement a renforcé une aspiration déjà forte des dijonnais : accéder à des espaces de nature de proximité. Lieux de respiration, de reconnexion à la terre, d’échanges conviviaux, de création de liens sociaux, d’expression artistique, ces espaces sont le visage de la ville de demain.

La récente occupation de plusieurs parcelles rue de Langres destinées à être construites illustre parfaitement ce besoin de citadins trop longtemps sevrés de nature.

En s’appropriant cet espace, les riverains de la rue de Langres nous envoient un message fort que Stéphanie MODDE, candidate à la mairie de Dijon le 28 juin, comprend et soutient.

Il est temps de tirer les leçons des erreurs du passé. C’est donc à une véritable refonte de l’urbanisme, avec l’abandon de la densification au profit de la nature en ville, que nous appelons pour affronter les crises à venir et répondre au besoin irrépressible des habitants de se reconnecter à la nature.

La minéralisation du centre de Dijon et de plusieurs quartiers de la métropole est ainsi la conséquence de cet aménagement urbain dépassé. Les dijonnais comme une immense majorité de citadins réclament le droit à la ville nature, pour mieux et bien vivre et surtout y rester !

Face aux crises actuelles et à venir nous devons agir vite. C’est pourquoi, en tant que Maire écologiste Stéphanie MODDE proposera dès le début du mandat un moratoire sur tous les projets immobiliers en cours, la création d’un chemin vert, des plantations d’arbres fruitiers, la multiplication de potagers et la réouverture du Suzon. L’urbanisme écologique que nous voulons est aussi un urbanisme démocratique, transparent et surtout élaboré avec les habitants.

Cette politique écologiste ambitieuse est l’affaire du 21ème siècle, elle est notre affaire à toutes et tous. Nous nous engageons à la mener avec l’ensemble des dijonnais, sans exclusive, dans tous les quartiers. Ce sera la première décision du mandat de Stéphanie MODDE et de son équipe. Le 28 juin, chaque voix comptera. Parce que le monde d’après, nous vous l’avons proposé bien avant, seule une Maire écologiste peut incarner une alternative écologiste bienveillante, prête à assumer le changement au service de ses habitants.

Facebooktwitter